A chaque mois sa plante , février 2019 : les Fougères

 

Les fougères et leur histoire
Touffues ou fines et élégantes, vert foncé ou gris-vert argenté, les fougères adoptent de nombreuses formes, avec des feuilles parfois très différentes. Les unes sont frisées, les autres en forme de plumes ou bien encore lisses, sans fioritures. Elles constituent ensemble un groupe de plantes vertes attractif qui répond parfaitement à l’intérêt croissant du public pour les éléments botaniques et les collections dans la maison. Les fougères aident en outre à purifier l’air dans la pièce. 

Origine 
Les fougères font partie des plus anciennes plantes de la planète. Des fossiles vieux de quelque 420 millions d’années ont été découverts et les fougères (arbres) ont longtemps été la plante la plus courante sur Terre. Les couches de minerai de charbon sont entre autres composées de restes de fougères mortes. Il existe quelque 10 000 variétés différentes de fougères qui poussent partout dans des environnements humides. Il n’y a que dans les déserts et les lieux couverts de neiges éternelles que l’on n’en trouve pas dans le paysage. Les fougères utilisées comme plantes d’intérieur proviennent de régions tropicales et subtropicales. 

Plantes à spores
Les fougères se reproduisent au moyen de leurs spores. Les poches de spores sont le plus souvent accrochées sous la feuille : le long des nervures, sur les bords de la feuille, à son extrémité ou dispersées. Lorsque les poches sont mûres, elles s’ouvrent et les spores tombent à des endroits humides où la fougère pousse naturellement.

Assortiment 
Les fougères les plus populaires en tant que plantes d’intérieur sont la corne de cerf ou d’élan (Platycerium), le nid d’oiseau (Asplenium), la patte de lapin (Davallia), la fougère bleue (Phlebodium), les capillaires ou cheveux de Vénus (Adiantum) ainsi que les variétés Cyrtomium, Ptéris, Ptéris de Crète et Pellaea. Les spécimens avec une feuille plus dure et plus rigide sont plus faciles à soigner, car moins d’humidité s’en évapore. Les fougères qui conviennent parfaitement en suspension sont l’Asplenium et le Platycerium.

Points à examiner lors de l’achat d’une fougère 

  • Circonférence, pot et hauteur doivent être proportionnés. 
  • Les plateaux assortis proposant différentes variétés doivent être suffisamment diversifiés.
  • Les plantes ont besoin d’assez d’humidité. Celles dans de petits pots se déshydratent plus vite. Les plantes qui ont été au sec pendant trop longtemps perdent leurs feuilles ou celles-ci se déshydratent et les bords se recroquevillent. 
  • Les plantes doivent être exemptes de feuilles jaunes. Une feuille gris-marron est normale pour le Platycerium. 
  • Contrôlez l’absence de pulvinaria, cochenilles et cochenilles farineuses. Ces plaies sont souvent difficiles à combattre dans la chaîne de distribution et chez le consommateur.
  • Lors du transport et du stockage, les fougères d’intérieur ne doivent pas être exposées à des températures inférieures à 12-15 °C. Si les températures sont plus basses, il est important de protéger la plante avec une housse pour éviter les dommages du froid sous forme de décoloration des feuilles. Si les températures sont supérieures à 18 °C, la plante risque de se déshydrater. 

Conseils de soins à communiquer au grand public 

  • Les fougères aiment la lumière tamisée, elles ne doivent pas être placées en plein soleil. 
  • Ne pas les arroser par le cœur, mais au pied de la plante, au niveau du terreau qui doit toujours rester humide. 
  • Les fougères aiment les endroits où le taux d’humidité est élevé comme la cuisine et la salle de bains. 
  • Si vous posez des fougères dans un endroit où l’air est sec, mettez le pot dans une belle soucoupe remplie d’eau qui pourra s’évaporer autour de la plante. 
  • Durant la période de croissance, ajoutez de l’engrais toutes les trois à quatre semaines.
  • Les fougères aiment être aspergées et brumisées. 
  • Les feuilles jaunes ou vieilles peuvent être coupées. 

Source officedesfleurs.fr