Plante de jardin du mois, février : Surprises printanières

 

L’histoire des surprises printanières
Pour ceux qui ne peuvent pas attendre que le jardin reprenne vie tout seul, les surprises printanières telles que le noisetier (Corylus avellana « Contorta »), l’arabette (Arabis) et l’aubriète (Aubrieta) sont une solution. Non seulement leur floraison est précoce, mais les deux derniers refleurissent plus tard dans l’année. Un noisetier plante un beau décor vert qui perd ses couleurs en automne pour montrer ensuite en hiver de belles tiges tortueuses. Ces plantes de jardin ne surprennent ainsi pas seulement au printemps, mais aussi tout le reste de l’année. 

Origine 
Toutes les surprises printanières fleurissent tôt et proviennent du continent européen. L’arabette vient du Caucase, l’aubriète surtout du sud de l’Europe, où elle pousse dans les montagnes, entre les rochers et cailloux. Et le noisetier est proche de nous depuis des siècles. Non seulement en raison des noisettes, mais aussi parce que la plante aurait toutes sortes de pouvoirs spirituels et protecteurs. 

Assortiment
Le noisetier le plus vendu est le noisetier tortueux. Ses tiges en tire-bouchons sont déjà un spectacle en soi et des guirlandes de petites fleurs jaunes poussent sur les tiges nues. Ce n’est qu’après que viennent les feuilles vert pâle et un peu frisées. Le noisetier ayant une croissance lente, il est greffé sur le tronc d’un noisetier ordinaire, qui sert de moteur auxiliaire à sa croissance. Le noisetier tortueux peut atteindre 2 à 3 m de hauteur. 

L’aubriète est, en tant que plante vivace, un robuste tapis végétal qui convient également très bien pour les jardinières. Elle existe en bleu, mais aussi en violet, lilas, mauve et blanc. Ces plantes aiment les emplacements secs et chauds et se plaisent dans les rocailles, le long des murs et entre les dalles. Elles restent basses (10-15 cm) et se développent davantage dans la largeur (maximum 60 cm). 

L’arabette est surtout proposée en violet. La variété la plus courante est l’Arabis caucasica, mais il existe de nombreuses autres variétés, dont la couleur ou la feuille sont un peu différentes. Tout comme dans la nature, ces plantes aiment les sols relativement pauvres et les endroits bien éclairés. Elles se combinent très bien avec l’aubriète : leurs couleurs se renforcent mutuellement et elles forment ensemble un tapis de fleurs à l’approche du printemps. Les dimensions de l’arabette sont comparables à celles de l’aubriète.

Points à examiner lors de l’achat d’une surprise printanière 

  • La taille du pot et la hauteur de la plante doivent être proportionnées. 
  • L’arabette et l’aubriète doivent avoir déjà des boutons. 
  • La motte a besoin d’être un peu humide, les feuilles ne doivent pas être jaunes ou pendantes.
  • Si l’arabette et l’aubriète restent trop longtemps trop proches l’une de l’autre, le Botrytis peut faire son apparition, surtout sur les feuilles qui se touchent. 
  • Le noisetier tortueux est proposé cultivé en pleine terre puis mis en pot (grandes tailles), ou cultivé en pot (petites tailles). Dans les deux cas, la plante doit être bien enracinée et solidement greffée. 

Conseils de soins à communiquer au grand public 

  • Toutes les surprises printanières aiment le soleil, mais supportent aussi les endroits semi-ombragés. 
  • Les trois ont besoin d’un terreau bien drainé, les plantes en jardinière ou bac ayant besoin de plus d’eau qu’en pleine terre. 
  • Donnez de l’espace aux plantes : l’arabette et l’aubriète doivent pouvoir se développer à l’horizontale et le noisetier étendre ses branches tortueuses autour de lui. 
  • Le noisetier a besoin de plus d’engrais que les deux tapis végétaux. 
  • Recoupez largement l’arabette et l’aubriète après la floraison et ne retirez que les tiges mortes du noisetier. Trop le tailler lui coûte souvent ses tire-bouchons. 

Conseils pratiques pour la vente et la présentation
L’arabette et l’aubriète étant vendues petites, elles peuvent être présentées en groupe. Exposer différentes photographies (à télécharger ci-dessous) peut aider à se faire une idée du développement futur des plantes. La force d’attraction du noisetier est plus grande si vous en décorez quelques-uns à l’approche de Pâques (21 avril). Avec les bulbes en pot et les belles endormies entretemps réveillées, qui étaient les plantes de jardin du mois de janvier, vous donnerez à votre boutique un joyeux avant-goût du printemps. 

 

Source officedesfleurs.fr